Publié le 19 février 2021
Partager :

La contraception orale ou pilule est la méthode de contraception la plus utilisée en France en 2016.[1] Cependant, de nombreuses idées reçues persistent encore sur leur utilisation. Dans cet article nous faisons le point avec vous pour éclaircir la situation.

La pilule fait grossir

Il n’existe pas de preuves validées permettant de conclure à un lien entre la pilule et la prise de poids. Cependant, la notice de certaines pilules mentionne la prise de poids comme un effet indésirable possible.[1] Si c’est votre cas, parlez-en à votre médecin, il peut être recommandé d’adapter son alimentation, notamment lors des premières semaines d’utilisation. [2]

Il est possible de tomber enceinte sous pilule

Prise correctement, la pilule a une efficacité supérieure à 99,7%.[1] Le risque de tomber enceinte est donc infime.

 

Cependant, certains événements comme un oubli, des interactions médicamenteuses ou un épisode de diarrhée diminuent son efficacité à 91 % en moyenne. Il est donc important de bien respecter les prises régulières et de connaitre les facteurs qui influent sur l’efficacité.[3]

Prendre la pilule peut être dangereux

L’utilisation d’une pilule combinée n’est pas recommandée chez certaines femmes, en raison d’un risque plus important de thrombose veineuse (phlébite, embolie pulmonaire) et artérielle (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde)[1].

Ce risque reste cependant faible principalement avec les pilules de seconde génération[1]. Une consultation avec un médecin ou une sage-femme est indispensable pour choisir la méthode de contraception qui conviendra le mieux. Elle permettra de rechercher les éventuels facteurs de risque (problèmes vasculaires, tabagisme…), ou contre-indications et de signaler les besoins de surveillance particulière[1].

Les pilules progestatives à faible dose peuvent être utilisées sans danger chez la plupart des femmes.[2]

En cas de vomissements ou diarrhées

Si vous vomissez ou présentez une forte diarrhée dans les 4 heures suivant la prise de votre pilule, son efficacité peut être diminuée.[3] Dans ce cas, reprenez un comprimé et continuer vos prises quotidienne, votre cycle sera plus court d’un jour ce mois-ci, mais vous serez protégée.

La pilule favorise les poussées d'acné

Certaines pilules peuvent favoriser l’apparition d’acné. Si vous pensez que c’est le cas, parlez-en à votre médecin.[2]

Je ne peux pas fumer en prenant la pilule

Fumer lorsque l’on prend une pilule combinée est fortement déconseillé. L’association augmente le risque d’accidents cardiovasculaire. Si vous fumez, vous devez en parler avec votre médecin pour définir une contraception adaptée à votre situation.[1]

Certains médicaments diminuent l'efficacité de la pilule

Effectivement certains médicaments peuvent diminuer l’efficacité de la pilule, quelle que soit sa composition.  Il est donc important de bien lire la notice des médicaments avant leur utilisation et de préciser à votre médecin que vous êtes sous pilule. [4]

Je suis protégée dès la première prise

Attention, prendre la pilule ne signifie pas être protégé dès la première prise.

Si vous prenez une pilule combinée, vous êtes protégée dès la première prise si celle-ci est fait le premier jour des règles. Dans le cas contraire, vous devez attendre 7 jours de prise et utiliser un préservatif pendant ce délai.[3]

Si je l'oublie une fois ce n'est pas grave

Vous devez prendre votre pilule tous les jours à heure fixe. Cependant, en cas d’oubli vous disposez d’un délai de retard possible. Celui-ci diffère selon le type de pilule :

Pour les femmes sous pilule combinée [4] :

  • Si l’oubli est inférieur à 12 heures, vous devez prendre la pilule oubliée dès constatation de l’oubli et reprendre le prochain comprimé toujours à heure fixe. L’efficacité contraceptive de la pilule est maintenue.

 

  • Si l’oubli est supérieur à 12 heures, l’efficacité de votre pilule n’est plus assurée. Quoiqu’il en soit vous devez prendre la pilule oubliée ainsi que les comprimés suivants comme prévu (chaque jour à la même heure) et prendre des précautions supplémentaires (préservatifs ou spermicides) jusqu’à la reprise de la plaquette suivante. Lorsque vous commencerez votre nouvelle plaquette, votre pilule sera à nouveau efficace.

 

Pour les femmes sous pilule progestative [4] :

  • Si l’oubli inférieur à 3 heures ou à 12 heures (en fonction du progestatif utilisé, se reporter à la notice), vous devez prendre la pilule oubliée et reprendre le prochain comprimé toujours à heure fixe. L’efficacité contraceptive de la pilule est maintenue.

 

  • Si l’oubli supérieur à 3 heures ou à 12 heures (en fonction du progestatif utilisé, se reporter à la notice), l’efficacité de votre pilule n’est plus assurée. Quoiqu’il en soit vous devez prendre la pilule oubliée ainsi que les comprimés suivants comme prévu (chaque jour à la même heure) et prendre des précautions supplémentaires (préservatifs ou spermicides) jusqu’à la reprise de la plaquette suivante. Lorsque vous commencerez votre nouvelle plaquette, votre pilule sera à nouveau efficace.

La pilule protège de tous les risques associés à la sexualité

La pilule vous protège du risque de grossesse mais pas de la transmission des infections sexuellement transmissibles. Seul le préservatif masculin ou féminin offre une vraie sécurité. Il est donc important en cas de doute de pratiquer la double protection : pilule et préservatif.[2]

 

 

 

PO8155 – 08/2020

 

 

 

 

Sources : 

[1] Ministère de la santé et des solidarités. Les contraceptifs oraux. 2016. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/focus-medicaments/article/les-contraceptifs-oraux. Dernier accès le 30.09.2020

[2] Santé publique France. Choisir sa contraception. FAQ. Disponible sur https://www.choisirsacontraception.fr/vos-questions/contraception/pilule-faq.htm dernier accès le 30.09.2020.

[3] Santé publique France. Choisir sa contraception. Efficacité. Disponible sur https://www.choisirsacontraception.fr/moyens-de-contraception/la-pilule/

[4] Ministère de la santé et des solidarités. Recommandations de bon usage des contraceptifs oraux. Disponible sur https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/focus-medicaments/article/recommandations-de-bon-usage-des-contraceptifs-oraux.htm dernier accès le 30.09.2020


Sur le même sujet

7 avril 2018

Contraception Orale

Parmi les femmes concernées par la contraception – ni stériles, ni enceintes, ayant des rapports hétérosexuels et ne voulant pas d’enfant – seules 3% n’utilisent aucune contraception*. La pilule reste aujourd’hui encore la méthode de contraception la plus utilisée en France avec 41% d’utilisatrices, puis le stérilet pour 22,6% et le préservatif (15,3%)*. La pilule contraceptive est un médicament même si elle ne soigne aucune maladie. Chaque type de pilule agit différemment. Il est donc important de bien comprendre son mode d’action et ses modalités de prise.

12 mars 2019

L’automédication en toute sécurité

Près de 8 Français sur 10 pratiquent l’automédication pour soigner ce que l’on appelle les maux du quotidien : rhume, douleurs légères, troubles gastriques… Pour une prise en charge en toute sécurité, suivez notre guide spécial automédication.

8 juillet 2014

L’armoire à pharmacie

Dans ce dossier, retrouvez des conseils pour une utilisation plus sûre de vos médicaments stockés à domicile.

6 mai 2014

L'automédication

L’automédication désigne le fait pour un patient d’avoir recours à un ou plusieurs médicaments de prescription médicale facultative, dispensé dans une pharmacie et non prescrit par un médecin. Les informations sur l’automédication et les bons gestes à suivre dans ce dossier.

16 avril 2014

Médicaments génériques

Depuis leur arrivée sur le marché français en 1999, nombreux sont les patients qui se posent des questions sur les médicaments génériques. Quelles sont leurs origines ? Pourquoi leur prix est-il plus bas ? Sont-ils aussi efficaces et sûrs que les médicaments princeps? Le point dans ce dossier.